Les différents types d’orgasmes chez les hommes et les femmes

Rédaction de l'article
Rédaction de l'article

Manon G.
Body House - Rédactrice sexo

L’orgasme, c’est le summum du plaisir qui est atteint à l’occasion d’un rapport sexuel coïtal ou masturbatoire que ce soit chez les hommes et les femmes.

Il se manifeste par une contraction des muscles selon l’endroit que l’on stimule. L’orgasme est généralement vécu comme une déferlante qui envahit une zone du corps plus ou moins large.

Cependant, selon la zone érogène que l’on stimule, l’orgasme ne sera pas le même. Il existe différents types d’orgasmes. Certains sont communs à l’homme et la femme, d’autres sont réservés à l’un des sexes.

Rétablissons la vérité sur les différentes formes d’orgasmes.

Table des matières

Les orgasmes propres aux femmes

L’orgasme clitoridien

Presque tous les orgasmes féminins viennent d’une stimulation clitoridienne directe ou indirecte. Alors oubliez Freud et sa théorie sur le vrai orgasme mature qui serait “vaginal”. 

Quand on parle d’orgasme clitoridien, on parle ici de l’orgasme qui vient de la stimulation du gland du clitoris. C’est la partie externe et visible du sexe féminin. 

À la stimulation, les bulbes du clitoris gonflent avec l’afflux sanguin. Au moment du pic de plaisir le plus haut, les muscles du périnée se contractent avec force.

Un orgasme clitoridien est un orgasme électrique . Il reste surtout concentré au niveau des parties génitales.

Les différents orgasmes vaginaux

L’orgasme du point G

Le point G, longtemps considéré comme un mythe, est bien réel. Il se situe à environ trois centimètres de l’entrée du vagin sur la paroi antérieur. C’est une zone très innervée et spongieuse qui se gonfle d’excitation à la stimulation.

L'orgasme du point G est un orgasme du clitoris indirect. On excite la partie interne du clitoris à travers la paroi vaginale. 

On peut atteindre l’orgasme au bout d’un certain temps de stimulation. 

L’orgasme du point G est un peu le Graal à atteindre pour les femmes, car il est très puissant et diffus dans tout le corps. 

Peu de femmes arrivent cependant à l’atteindre. Il demande une connaissance géographique de son intimité et de la patience, car il prend du temps à s’éveiller et à s’exciter.

L’orgasme du point A

Le point A aussi appelé “Deep Spot” ou “point profond” est une autre zone pouvant provoquer des orgasmes vaginaux. Il se situe à environ six centimètres de l’entrée du vagin.

C’est encore là un orgasme qui vient d’une stimulation indirecte du clitoris depuis l’intérieur du vagin. Le point A se trouve localisé sur l’extrémité interne du clitoris. Cette zone est chargée de terminaisons nerveuses qui éveillent les sens.

"L’orgasme du point A n’est pas plus puissant que celui du point G, mais les sensations sont différentes"

Dr Gérard Leleu.

L’orgasme cervical

Appelé aussi orgasme utérin, il intervient à la stimulation du point C. Il se situe au niveau du cervix qui constitue la zone “cul-de-sac” de l’entrée du col de l’utérus. 

Cet orgasme peut s’atteindre grâce à des pénétrations profondes. Les positions qui favorisent la stimulation du point C sont la levrette ou encore l’Amazone.

Le plaisir lié à à l'orgasme cervical est intense et se ressent jusque dans la zone abdominale

L’orgasme du cervix se manifesterait plus facilement pendant les menstruations. Le col de l’utérus est plus bas dans le vagin à cette période. Il nécessite aussi que la femme soit très excitée. Attention, toutes les femmes ne sont cependant pas réceptives à cet orgasme. Le point C peut être une zone sensible voir douloureuse. On évite dans ce cas d’aller taper dans le fond !

Les orgasmes propres aux hommes

L’orgasme pénien

On appelle orgasme pénien tous les orgasmes qui partent du pénis de l’homme. 

L’orgasme pénien avec éjaculation

C’est le plus répandu chez les hommes, car il apparait dès la puberté avec la masturbation avant même les rapports sexuels.

Il nait d’une érection du pénis suivi d’une phase plateau. L’excitation et le plaisir montent jusqu’à atteindre le point de non-retour. 

Avec l'orgasme pénien, la sensation de jouissance extrême dure environ cinq secondes et provoque un rejet de sperme. Il est ressenti comme une décharge électrique dans le corps par les hommes.

L’orgasme éjaculatoire est suivi d’une période dite réfractaire qui empêche l’homme de rebander pendant un certain temps.

La plupart des hommes s’accordent sur le fait que l’éjaculation n’a rien à voir avec l’orgasme. Une éjaculation peut se produire sans qu’il y ait d’orgasme avant.

L’orgasme pénien sec

Il est possible d’avoir un orgasme du pénis sans avoir d’éjaculation derrière. 

La sensation sera la même, mais elle peut être répétée plusieurs fois, car la phase réfractaire n’intervient pas.

Autrement dit en n’éjaculant pas les hommes peuvent être multi-orgasmiques.

Il peut venir d’un contrôle volontaire de l’homme avec des exercices de contractions ou de relâchement du périnée. Cependant, peu d’hommes maîtrisent ces techniques de retenu.

Un orgasme non éjaculatoire peut-aussi être lié à un problème de santé comme l’anéjaculation ou l’aspermie. Dans ces cas, ne pas éjaculer est indépendant de la volonté de l’homme.

L’orgasme prostatique

La prostate serait le point G des hommes. L’orgasme prostatique est très intense et interne. Les spasmes de plaisir circulent des jambes jusqu’au cerveau. 

L'orgasme prostatique se manifeste par des contractions involontaires des sphincters. C’est un orgasme qui dure une vingtaine de secondes voir plusieurs minutes et peut se répéter plusieurs fois. 

Il se provoque par une stimulation intense de la prostate par voie anale. On titille le point P masculin à travers la paroi rectale.

Les hommes qui vivent cet orgasme parlent d’une perte de contrôle totale de leur corps et de l’esprit. Un plaisir vraiment différent de l’orgasme éjaculatoire. Certains témoins le disent même plus satisfaisant, car il n’y a pas la notion de redescente et de fatigue.

Les orgasmes communs aux hommes et aux femmes

Certains orgasmes ne viennent pas des organes génitaux. Ils peuvent donc aussi bien être vécus par les hommes que par les femmes. 

L’orgasme anal

Homme comme femme, nous sommes tous dotés d’un anus. Et quel organe ! 

“L’anus est une des zones les plus riches en terminaison nerveuses du corps, féminin comme masculin”

Coralie Trinh Thi, Osez la sodomie.

L’orgasme anal peut être interne ou externe.

  • Interne, il se provoque avec une sodomie, une pénétration d’un doigt ou d’un sextoy pour stimuler les muscles des sphincters. 
  • Externe, on l’atteint par des caresses ou un anulingus.

Cependant, les sensations seront différentes d’un homme à une femme.

  • Pour un homme, le plaisir se traduit par des pulsions dans l’anus et des frissons qui parcourent la colonne vertébrale.
  • Pour les femmes, l’orgasme anal va se ressentir par du plaisir dans le clitoris (encore lui ?) ou vaginal en stimulant indirectement le point C ou le point A.

Les clefs pour atteindre l’orgasme anal sont l’excitation, la lubrification en abondance et la bonne position.

L’orgasme tantrique ou énergétique

L’orgasme énergétique consiste à se remplir d’énergie. Il vient du tantra, un enseignement bouddhiste connu dans l’Inde depuis des millénaires qui se prolonge par le sexe tantrique.

Une sensation d’extase inonde le corps de la tête au pied. Il y a aussi une impression de se remplir le cœur avec l’énergie qui monte depuis le sexe. 

Il ne fait pas nécessairement intervenir de coït ou de masturbation au niveau des parties génitales. Même si du plaisir peut être ressenti dans celles-ci, il sera indissociable avec le reste du plaisir dans tout le corps.

“C’est un orgasme spirituel”

Docteur Alain Héril, Sexologue

Le tantra est une forme de Yoga. Atteindre l’orgasme tantrique, c’est allier des exercices physiques, respiratoires avec de la méditation.

La sexothérapeute Catherine Oberlé parle d’une sensation de vitalité et d’un regain d’énergie après avoir obtenu un orgasme énergétique.

Les hommes comme les femmes peuvent avoir un orgasme tantrique seuls ou à deux. Cependant, les femmes sont généralement plus réceptives, car plus ouvertes à la sensualité et aux expériences multisensorielles.

Il existe donc bien de multiples façons d’obtenir un orgasme qu vous soyez du sexe masculin ou du sexe féminin.

Il faut toutefois garder en tête que chaque personne est unique, avec sa propre anatomie et sa propre approche sensorielle. Tout le monde ne peut pas être multiorgasmiques et réceptif à toutes ces formes de plaisir.

Quelle que soit la zone érogène stimulée, l’orgasme s’obtient souvent dans les moments de laisser-aller. Chercher l’orgasme à tout prix est contre-productif.

Toujours plus d'orgasme

À partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Un article écrit par des sexpert

Vous offrir des articles de qualités, sourcés et validés.

Manon G.

Rédactrice web – 27 ans Rédactrice web sexo

Expérience, expertise et recherches approfondies font de Manon une rédactrice sexo éclairée.