Le produit a bien été ajouté à votre panier
Continuer Commander

Livraison à domicile le jour même !

Pour toute commande passée avant 11h
du lundi au vendredi si vous habitez en zone privilège.

Mon adresse est elle en zone privilège ?

Livraison à domicile le jour même !

Pour toute commande passée avant 11h du lundi au vendredi si vous habitez en zone privilège.

Test d'éligibilité de mon adresse

Quid du pénis tordu : causes, conséquences et solutions

Publié le : 26/06/2020 09:00:00 | Catégories : Plaisir du couple , Plaisir masculin

La plupart des hommes et des femmes ont certaines attentes, en ce qui concerne l'apparence et le fonctionnement du sexe masculin. La plus courante d'entre elles est d'avoir une verge aussi droite que possible, et prête à remplir ses fonctions. Malheureusement, pour certains hommes ce n’est pas le cas, et cela soulève alors plusieurs questions : quelles sont les causes possibles d'un pénis tordu ? Quelles conséquences cela peut-il avoir sur l'activité sexuelle, ou le mental ? Et surtout, comment y remédier ?

Définition du pénis tordu

Un pénis est considéré comme tordu lorsqu'il est courbé à un angle supérieur à la « normale ». Bien sûr, la notion de normalité étant variable d'une personne à une autre, il est généralement considéré qu’un pénis courbé à 30 degrés ou plus est tordu. Cela peut s’accompagner de douleurs ou d’autres symptômes, ou bien pas du tout, en fonction des cas.

Symptômes et diagnostic du pénis tordu

La distorsion au niveau du pénis se remarque principalement lorsque celui-ci est en érection. Il est très rare qu’une anomalie ou une douleur ne se remarque lorsqu’il est au repos.

Si vous constatez que votre sexe est tordu, il est prioritaire d’aller consulter un médecin afin d’avoir un avis médical ; vous aurez alors droit à un diagnostic, suivi généralement d’un traitement adapté à votre cas.

Pour ce faire, vous pouvez :

  • soit présenter à votre médecin des photos de votre sexe au repos et en érection, afin qu’il puisse juger l’importance et le degré de la courbure ;
  • soit le laisser injecter une substance appelée « prostaglandine » dans votre sexe, qui stimulera une érection par un effet de vasodilatation, permettant ainsi au professionnel de santé de constater, là encore, le degré de courbure de votre pénis.

Si les symptômes persistent au-delà de quelques mois, ou que vous ressentez une gêne voire une douleur, à ce moment-là seulement vous pourrez décider d’avoir recours à une intervention en accord avec votre médecin.

Les causes du pénis courbé

Une question, légitime, que se posent régulièrement les hommes qui ont un pénis tordu, est celle de savoir comment leur sexe refuse de pointer dans une direction normale mais décide plutôt de n’en faire qu’à sa tête. Il existe plusieurs réponses possibles à cette question :

  • Il peut s’agit d’une anomalie héréditaire, tout comme certains héritent d’un nez disgracieux ou d'une maladie génétique ;
  • Il peut s’agir d’un traumatisme pénien, ou des suites d’une blessure ;
  • Il peut s’agir d’une affection auto-immune, tout comme la polyarthrite ou le diabète de type 1 ;
  • Enfin, il peut s’agir d’une affection que l’on nomme « malade de Lapeyronie », à cause de laquelle le pénis est courbé pour diverses raisons médicales. Il s’agit d’ailleurs de la cause la plus fréquemment rencontrée.

Lorsqu’un homme est sexuellement excité, le sang circule dans les espaces spongieux de son pénis et entraîne une expansion et un raidissement dudit organe. La plupart du temps, cette expansion est uniforme.

Cependant, dans certains cas, le sang n’atteint pas les corps caverneux de manière uniforme, voire ne les atteint pas tout court, ce qui entraîne un pénis tordu. Ce pénis tordu peut être accompagné de douleurs, de difficultés à avoir des relations sexuelles (troubles de l’érection par exemple) voire de problèmes d’ordre psychologique. La maladie de Lapeyronie étant de loin la cause la plus courante de pénis tordu, examinons cette option en premier.

Lapeyronie

Maladie de Lapeyronie : une cause possible d’un pénis tordu

Chez les hommes atteints de la maladie de Lapeyronie, la courbure de l’organe reproducteur est causée par le développement de tissus cicatriciels fibreux à l’intérieur du pénis. Des érections douloureuses peuvent alors se faire sentir.

La maladie de Lapeyronie se contracte suite à des blessures répétées au pénis. Ces blessures peuvent être une conséquence d’une activité sexuelle ou sportive trop intense, ou encore d’un accident. Quel que soit le traumatisme subi, le tissu cicatriciel est naturellement formé pour protéger et réparer le corps, mais il peut être dans certains cas être mal structuré. Des problèmes médicaux peuvent aussi être associés à la maladie de Lapeyronie, notamment un taux de cholestérol élevé, du diabète, un cancer de la prostate ou une obstruction des artères qui nourrissent le tissu pénien.

Symptômes de la maladie de Lapeyronie

Les symptômes de la maladie de Lapeyronie peuvent comprendre :

  • Une plaque assez dure et épaisse au niveau du pénis ;
  • Une diminution de longueur et/ou de la circonférence du pénis ;
  • Un pénis tordu, habituellement vers le haut, lorsqu’il est en érection ;
  • Une déformation plus grave du sexe en son milieu, qui peut par exemple alors ressembler à un sablier ;
  • Une douleur dans le pénis pendant l’érection (il est très rare de ressentir une douleur au repos).

Concernant ce dernier point, il est très variable en fonction des hommes. Certains ressentent une vive douleur, d’autres n’en ressentent aucune, et elle peut être amenée à s’atténuer voire disparaître avec le temps. Mais dans les cas les plus graves la courbure de la verge peut rendre les relations sexuelles compliquées, douloureuses, voire carrément impossibles puisque la maladie de Lapeyronie peut conduire à un dysfonctionnement érectile.

Origine de la maladie de Lapeyronie

Nous ne connaissons pas encore précisément la cause de la maladie de Lapeyronie. Il semblerait toutefois qu’elle survienne souvent après une blessure du pénis lorsqu’il est en érection, par exemple pendant un rapport sexuel un peu trop vigoureux.

La maladie de Lapeyronie peut aussi, dans de plus rares cas, se transmettre parmi les membres d’une même famille.

Les traitements non-chirurgicaux de la maladie de Lapeyronie

De nombreux hommes ne ressentent pas le besoin de recevoir de traitement pour cette maladie, car aucune douleur et aucune gêne ne vient gâcher leur vie sexuelle, et leur virilité.

Plusieurs traitements non-chirurgicaux sont toutefois disponibles, notamment la prise de médicaments ou encore l’injection de stéroïdes dans la zone touchée. Pour autant, aujourd’hui encore les preuves de leur efficacité sont limitées.

Votre médecin traitant peut également vous proposer un traitement à base d’ondes sonores, encore assez peu répandu et dont l’efficacité, là encore, reste à prouver sur le long terme.

La solution la plus viable à ce jour reste d’avoir recours à un extenseur de pénis, comme le modèle Jes Extender par exemple. Cet appareil permet de stimuler la verge de diverses manières, à l'aide de forces de traction qui vont avoir un effet physiologique et être transmises à l'ensemble du pénis ainsi qu'au gland. Ainsi, tout comme lors d'un exercice de musculation, le tissu cellulaire existant devient plus performant et un nouveau tissu cellulaire se forme et rend possible les corrections de forme.
Les produits comme le Jes Extender tiennent compte des propriétés anatomiques du pénis et du gland, et utilisent leur flexibilité naturelle pour s'y fixer de façon durable et résistante. Ils se fixent au gland, comme point de traction, afin d'allonger uniformément le pénis dans toute sa longueur.

Jes Extender

Reconnus comme étant des systèmes médicaux et recommandés par de nombreux urologues, les extenseurs de pénis pourront combler tous ceux qui souffrent de la maladie de Lapeyronie et sont totalement sans danger pour le corps.

Les traitements chirurgicaux de la maladie de Lapeyronie

Dans les cas les plus graves et avancés, il est possible de faire appel à la chirurgie pour traiter la maladie de Lapeyronie. Les médecins recommandent généralement d’attendre au moins 12 mois avant d’envisager cette solution, car l’état du pénis peut s’améliorer sans le moindre traitement chez certains hommes.

Il est important de noter que l’acte chirurgical peut impliquer les manipulations suivantes :

  • Retrait ou découpe de la plaque, afin de greffer un morceau de peau ou une veine pour redresser la verge ;
  • Retrait d’une partie du pénis en face de la plaque, afin d’annuler la flexion (il se peut alors que cela entraîne un léger raccourcissement du sexe) ;
  • Implantation d’un dispositif médical à l’intérieur du pénis, pour l’aider à se redresser.

Les autres causes possibles de la déformation du pénis

Si, comme nous l’avons vu, la maladie de Lapeyronie est la cause la plus courante d’un sexe tordu, ce n’est pas la seule pour autant :

Environ 20 % des hommes naissent avec un pénis courbé ; les nouveau-nés peuvent alors être atteints d’une anomalie appelée « chordée », qui est différente de la maladie de Lapeyronie puisque dans ce cas, des bandes de tissu situées dans le pénis sont tirées. Cela donne l’impression que la verge est tordue. Cet état peut être corrigé chirurgicalement, afin de retrouver une apparence plus naturelle.

Une blessure au pénis, causée par un accident, une activité sportive ou un autre traumatisme comme une fracture de la verge lors d’un rapport sexuel, peut entraîner un pénis tordu. De même, les hommes qui subissent des séances de radiothérapie ou une intervention chirurgicale dans le cadre d’un traitement du cancer de la prostate courent également un risque accru de développer cette déformation du sexe. L’utilisation de certains médicaments, comme par exemple des bêta-bloquants, peut également être mise en cause.

Enfin, les hommes atteints de maladies auto-immunes telles que la polyarthrite, le lupus ou encore la sclérose en plaques pour ne citer qu’elles, peuvent se retrouver avec un pénis tordu lorsque leur système immunitaire s’attaque aux cellules de ce dernier. Les résultats de cette attaque peuvent inclure une inflammation et des cicatrices soudaines, ce qui conduit ensuite irrémédiablement à une courbure.

Les traitements pour redresser un pénis tordu

Comme vu précédemment avec la maladie de Lapeyronie, plusieurs traitements existent pour donner à son sexe une apparence plus droite. Le premier de ces traitements est l’injection directe de cortisone, à condition d’avoir eu auparavant un diagnostic précis de la part d’un professionnel de santé qui s’assurera que c’est sans danger pour vous. Des traitements à base de vitamine E, ou des boosters de testostérone, peuvent également être envisagés.

Toutefois, si la déformation de votre verge est trop handicapante ou douloureuse, vous pouvez là aussi opter pour la chirurgie :

  • Soit pour vous faire redresser la verge, en gardant à l’esprit qu’il y a de fortes chances pour qu’en retour vous perdiez jusqu’à 2 cm de taille de pénis ;
  • Soit pour éliminer la plaque scléreuse présente, si celle-ci est à l’origine de votre anomalie, le tissu manquant étant alors remplacé par des tissus biologiques et résorbables ;
  • Soit pour vous faire poser une prothèse pénienne.

Il n’y a généralement aucun traitement médical à prendre suite à l’une de ces opérations, et si tout s’est bien passé vos prochaines érections spontanées (votre partenaire devrait se faire plaisir de vous y aider) permettront à votre sexe de s’étendre correctement. Après quelques semaines seulement, vous pourrez reprendre une activité sexuelle normale et redécouvrir les moments d’intimité que vous appréciez tant.