Le produit a bien été ajouté à votre panier
Continuer Commander

Le sexe anal chez l’homme hétéro est-il un sujet tabou ?

Catégories : Plaisir du couple , Plaisir masculin

Le Sexe Anal Chez L'Homme Hétéro

Le sexe anal chez l’homme hétéro : un sujet tabou ?

Mettons fin immédiatement aux fausses affirmations ! Non, le sexe anal chez l’homme hétéro n’est pas le signe d’une homosexualité latente ou refoulée. Cette idée, véhiculée par de nombreuses personnes, est erronée.

Le nombre d’hommes adeptes du plaisir anal est en augmentation et ils sont de plus en plus nombreux à s’y intéresser, ou du moins à être intrigués par la chose.

Grâce à cet article, vous allez découvrir que la prostate peut jouer un véritable rôle dans la sexualité de ces Messieurs, mais qu’il y a encore un peu de travail pour changer les mentalités encore un peu coincées concernant cette pratique. Et pas uniquement la mentalité masculine, bien au contraire !

Le sexe anal et la prostate chez l’homme

Techniquement, la prostate est une glande masculine située à proximité de la vessie, juste devant le rectum. Elle intervient dans la fabrication du sperme en produisant le liquide séminal et participe à la maturation des spermatozoïdes.

Mais son rôle ne s’arrête pas là, puisqu’elle peut être le siège d’un intense plaisir, malheureusement peu connu de nombreux hommes. Certains adeptes de la sodomie masculine lui donnent le nom de « point P » par analogie au fameux « point G » féminin.

Sa stimulation directe peut provoquer chez l’homme un orgasme d’une intensité bien supérieure à celle de l’orgasme phallique. Pour l’atteindre, il n’y a pas plusieurs chemins : il faut y accéder par le rectum, qui se trouve à plus ou moins 6 cm de « la porte d’entrée », l’anus !

Certains hommes décrivent la sensation provoquée par un orgasme prostatique comme bien plus profonde et plus puissante que celle due à un orgasme traditionnel. Il ne s’accompagne pas nécessairement de l’étape ultime de l’éjaculation.

Pour un massage prostatique réussi

Un massage prostatique (une stimulation de la prostate) ne s’improvise pas, et doit être réalisé dans les règles de l’Art. Pour que tout se passe bien, la confiance entre les deux amants est indispensable. Il s’agit même d'une condition sine qua non.

Autre condition importante : l’hygiène. Il faut absolument que la personne qui va pratiquer le massage ait les mains parfaitement propres et les ongles coupés courts, pour ne pas agresser la muqueuse anale et rectale de l’homme. Celui-ci devra également faire preuve d’une hygiène parfaite.

Tout peut commencer par un massage érotique effectué tendrement, qui se termine par les fesses de l’amant. Ensuite, le massage de l’anus peut débuter tout en douceur en utilisant la pulpe du doigt. Il est nécessaire d’utiliser un lubrifiant pour aller plus loin dans le massage, car l’anus et le rectum ne possèdent pas de lubrification naturelle.

Avant d’introduire votre doigt dans l’anus de votre partenaire, parlez-lui doucement et expliquez-lui ce que vous allez faire. Dirigez alors votre doigt pour que sa pulpe se trouve du côté du ventre du massé. Ne soyez pas pressé et avancez votre doigt lentement dans le rectum jusqu’à ce que vous sentiez une petite masse avec une consistance molle à plus ou moins 7 cm de l’anus. Vous y êtes, c’est la prostate !

Commencez alors un délicat mouvement de va-et-vient et soyez à l’écoute de ce que ressent votre conjoint. En fonction de ce qu’il vous dit, vous pourrez alors appliquer plus ou moins de pression pour vous adapter à ses réactions. Il devrait se sentir envahir par un profond sentiment de plaisir qui se diffuse dans tous son corps !

Une autre alternative consiste à utiliser un sextoy spécialement adapté pour la pénétration anale. Vous avez le choix entre plusieurs jouets sexuels comme le plug anal ou le masseur prostatique vibrant. À lui de voir ce qu’il souhaite.

Changer les mentalités sur la sodomie masculine

Sans toujours oser l’avouer ni en parler, de nombreuses femmes rêvent de sodomiser leur amant et d’inverser les rôles. Et beaucoup de ces Messieurs ne diraient pas non pour subir la domination de leur conjointe.

Mais les mentalités doivent encore bien évoluer pour faire accepter cette pratique et pour ne pas qualifier un homme qui se fait sodomiser par sa copine d’homosexuel refoulé.

Cette idée est complètement fausse. Il s’agit simplement d’une autre façon d’enrichir sa sexualité et d’y apporter autre chose. Même si la pénétration anale est celle pratiquée par les homosexuels (comment pourraient-ils s’y prendre autrement d’ailleurs ?), elle commence heureusement à se répandre chez de plus en plus d’hommes hétérosexuels qui se sont libérés du schéma de la sexualité classique, dans laquelle l’homme doit absolument pénétrer la femme.

Les fabricants de sextoys ont bien compris le problème et le potentiel marché disponible : ils créent des godes ceintures colorés, utilisables par les femmes dans le but avoué de défaire cet amalgame encore trop répandu entre la sodomie masculine et l’homosexualité.

Le pegging est un échange sublime dans lequel on assiste à la merveillosité de l'homme puissant au cœur même de la vulnérabilité, laissant un rôle des plus importants à sa compagne, avec toute la confiance qui lui est nécessaire.

N’oublions pas que l’anus est présent chez l’homme et la femme, alors pourquoi ne pas en faire le symbole même de l’égalité entre les sexes ? La posture de soumission de celui qui se fait pénétrer ne doit donc pas être exclusivement réservée aux femmes. Qu’on se le dise.

Parler de ses envies de sexe anal à sa partenaire

L’importance du dialogue et de la discussion. Valable dans tous les domaines et certainement dans celui de la sexualité.

Vous avez envie de découvrir les secrets bien cachés de votre prostate, mais vous n’avez aucune idée de la manière de parler de ce sujet avec votre conjointe.

Demandez-vous comment se passe la sexualité dans votre couple ? Si vous en parlez facilement et si vous êtes complices, évoquer le sujet de la pénétration anale masculine ne posera aucun problème. Dans ce cas-là, n’hésitez pas, foncez et ouvrez le dialogue. Vous allez peut-être tomber d’étonnement lorsque votre chère et tendre vous dira qu’elle est entièrement d’accord !

Si par contre votre couple fonctionne en mode sexualité silencieuse et que vous parlez peu du sujet, cela risque d’être un peu plus compliqué, mais rien n’est perdu, rassurez-vous. Dans ce cas, l’idéal est que l’homme prenne la main de sa compagne lors des ébats amoureux et la dirige lentement vers ses fesses puis vers son anus. C’est la meilleure façon de tester comment elle va réagir.

Si c’est l’amante qui est intéressée par pénétrer son amant, elle peut amener doucement sa main vers les fesses de son partenaire en les caressant avec sensualité. Elle peut ensuite glisser vers la zone anale tout doucement. Elle sentira assez rapidement sa réceptivité et son éventuelle détente ou crispation.

Conclusion

Le sexe anal masculin a été très longtemps lié aux pratiques homosexuelles. Heureusement, les mentalités semblent évoluer positivement en faveur d’une pratique hétérosexuelle sans tabous et sans contraintes. Il y a fort à parier que dans quelques années, la pénétration anale chez l’homme hétéro sera une pratique à ranger dans le même tiroir que les autres pratiques sexuelles dites « normales ». Et c’est tant mieux pour la prostate de ces Messieurs !

You must be register

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire