Le produit a bien été ajouté à votre panier
Continuer Commander

Livraison à domicile le jour même !

Pour toute commande passée avant 10h du lundi au vendredi si vous habitez en zone privilège.

Mon adresse est elle en zone privilège ?

Comment bien débuter en SM ?

Catégories : Cosmétiques érotiques , Plaisir du couple

Comment bien débuter en SM

Comment bien débuter en SM ?

Il faut bien avouer que la lecture des livres de la romancière britannique E. L. James a poussé de nombreuses personnes à s’intéresser de loin ou de près au SM et au BDSM.

Vous faites certainement partie de ces gens, puisque vous lisez cet article, et vous aimeriez bien essayer cette activité sexuelle pour le moins originale. Tout d’abord, sachez qu’il n’y a plus vraiment de différence entre l’utilisation du terme SM et BDSM. Les deux sont utilisés pour décrire la même chose. Il s’agit en réalité d’un ensemble de pratiques allant de la simple fessée érotique jusqu’aux techniques sexuelles d’électrostimulation. Entre ces deux extrêmes, il existe un vaste horizon de découvertes sexuelles qui s’ouvrent à vous.

Mais pour bien débuter dans le sado masochisme, il est important de suivre quelques règles et de pouvoir bénéficier des meilleurs conseils. C’est justement le but de cet article : vous permettre d’entrer en douceur dans le monde des pratiques SM et BDSM.

Définition du SM et ses variantes

Commençons par les définitions de ces termes que sont le SM et le BDSM : le sigle SM signifie « sadisme et masochisme », tandis que BDSM fait intervenir, en plus, les termes de bondage, discipline, domination et soumission.

Ces deux termes sont de nos jours employés sans aucune distinction pour désigner un ensemble de pratiques sexuelles très variées impliquant la douleur, la soumission, la contrainte et l’humiliation avec une certaine mise en scène des fantasmes sexuels des participants.

Dans ces activités sexuelles, la soumission est très souvent liée à des pratiques physiques comme le bondage ou l’attachement par des chaines, des cordes ou des menottes. Quant à la domination, elle fait intervenir une espèce de jeu de rôle entre le soumis et le dominateur. L’accessoire symbolique du dominé face à son dominateur est le collier.

Dans le bondage, la personne bondée est immobilisée dans une position particulière grâce à des cordes et à des chaines. Le bondage peut même quelques fois n’avoir qu’un rôle purement esthétique.

Débuter en SM- le plaisir du sadomasochiste

Dans le sadisme et le masochisme, le sadique prend du plaisir en infligeant un ressenti physique qui peut aller jusqu’à la douleur à un masochiste qui prend plaisir à recevoir cette sensation. Bien souvent, ces ressentis physiques sont produits par des objets tels que des fouets, des martinets, des cravaches ou des roulettes. Ces jeux SM sont très variés et peuvent comprendre des fessées, du martelage d’aiguilles, de l’électrostimulation ou de la cire chaude.

Vus de l’extérieur par Monsieur et Madame tout le monde, le BDSM et le SM ressemblent à des pratiques très étranges à la limite de la violence physique.

Certains adeptes du SM et du BDSM en ont véritablement fait tout un art de vivre, mais la plupart du temps, ces pratiques sexuelles sont utilisées pour pimenter la vie sexuelle de plus en plus de couples.

Par quel SM débuter ?

Si vous souhaitez découvrir les pratiques du SM avec votre partenaire, rien ne vous oblige à directement commencer avec les pratiques les plus hard faisant intervenir des accessoires particuliers.

Le SM est une pratique sexuelle qui doit être prise avant tout comme un jeu sexuel, dans lequel les participants doivent prendre du plaisir. Vous devez commencer avec quelque chose de facile. Pourquoi ne pas débuter votre aventure dans le grand monde du SM et du BDSM par un foulard ou un bandeau autour des yeux de votre « soumise » ou de votre « soumis » lors de votre prochaine relation sexuelle ? Quelle bonne entrée en la matière !

Vous n’êtes pas non plus obligé de commencer par attacher votre partenaire avec des cordes si vous ne savez pas faire de nœuds, sous peine de le retrouver ficelé comme un rôti. Utilisez une simple paire de menottes qui est beaucoup plus sécurisée pour débuter.

Les magasins de sextoys et les sex shops regorgent d’objets de toute sorte pour assouvir les fantasmes et les envies des adeptes du BDSM. Par exemple, vous pouvez trouver des kits de débutants qui vous permettront de vous initier aux techniques les plus simples. Si vous y prenez goût, vous pourrez par la suite compléter votre collection d’accessoires coquins en achetant :

  • Un bandeau en soie ou en cuir pour couvrir le regard ;
  • Un martinet avec des lanières en cuir : rien de tel pour stimuler le dos, les bras ou les jambes ;
  • Une cravache pour faire écouter et obéir votre soumis ou votre soumise ;
  • Un collier pour montrer que vous appartenez à votre bien-aimé(e).

Quelques pistes pour bien commencer en SM

Tout d’abord, il est important que vous sachiez dans quelle catégorie vous vous trouvez ou ce qui vous attire le plus : si vous êtes plutôt bondage et discipline, vous pouvez très bien commencer votre aventure dans le BDSM par un foulard ou un bandeau pour occulter la vue de votre soumis ou de votre soumise (comme noté plus haut).

Si par contre vous vous trouvez plus à l’aise dans la catégorie sadisme et masochisme, commencez par de petites fessées bien ciblées ! Elles permettent au soumis de ressentir une douleur légère qui peut être agréable. Si vous y trouvez votre compte, vous pourrez alors vous diriger vers des articles comme le martinet ou les paddles pour une sensation plus intense.

Comme toujours dans ce genre de pratique, il est important et nécessaire d’en parler et d’ouvrir un véritable dialogue avec votre partenaire. Il s’agit d’une précaution évidente pour être sur la même longueur d’onde.

Lancez-vous dans la pratique du BDSM et du SM en douceur. Allez-y progressivement. Un simple cache-œil peut déjà vous initier à d’autres plaisirs et à d’autres découvertes. Le simple fait de limiter la vue va vous permettre de développer d’autres sens, d’avoir une attention différente, de voir les choses différemment tout simplement (sans jeu de mots !). Lors de l’utilisation des menottes, l’un des jouets les plus prisés par les adeptes du BDSM, ne forcez pas les choses.

Si vous souhaitez vous transformer en un autre personnage durant vos séances de BDSM et de SM, essayez alors la lingerie sexy BDSM et les divers costumes que vous pouvez trouver dans les commerces spécialisés.

Le secret dans les pratiques SM et BDSM est d’y aller progressivement et par palier. Si vous y prenez goût, d’autres accessoires plus hard comme les cages de contention ou de chasteté, ou encore le crochet anal et autres vous attendent.

Le SM en toute sécurité

Pour que la pratique du SM se passe en toute sécurité, il est bon de prendre quelques précautions. N’oubliez pas que même si votre partenaire est la personne que vous connaissez le mieux au Monde, la pratique du BDSM peut quelques fois laisser quelques séquelles physiques ou même psychologiques.

Et justement, la plupart des problèmes émotionnels proviennent d’un manque de communication avec l’autre. Vous devez absolument parler de vos envies et de ce que vous voulez vivre sans aucune retenue. Tout doit être dit !

En ce qui concerne les éventuelles blessures physiques qui pourraient arriver suite à vos ébats, il y a fort peu de chances que cela vous arrive au début.

La première chose à savoir est que SM et alcool font mauvais ménage. Évitez donc de consommer des boissons alcoolisées pour vous mettre dans l’ambiance, ça ne marchera pas.

Décidez ensemble d’un mot ou d’une expression clé que vous pourrez prononcer si vous vous sentez mal durant vos séances. Vous pouvez par exemple choisir un mot pour arrêter l’acte en cours et un autre terme pour ralentir ce qui se passe.

Certains utilisent les codes couleur des feux de signalisation : le vert indique que vous pouvez continuer, l’orange que vous devez ralentir et le rouge que vous devez arrêter l’acte pendant un certain temps.

Conclusion

Sachez, pour finir cet article, qu’il n’y a pas de bonnes ou de mauvaise manière de pratique le BDSM. Il y a simplement des pratiques qui conviendront mieux à certaines personnes qu’à d’autres. Ce n’est certainement pas parce qu’une personne aime les actions plus torrides et plus hard qu’elle est meilleure que vous. La gradation n’a pas sa place dans le monde du SM.

You must be register

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire